loader image

L’IMMOBILIER ET LES BANQUES !

Juil 7, 2020 | Actualité | 0 commentaires

En ce mois de juillet, les experts du Cabinet de Courtage SIMPLIFIMMO vous proposent un point sur l’actualité dans le secteur bancaire.

Depuis le confinement dû à la crise sanitaire, les banques ont souhaité durcir leurs critères de sélectivité, afin de pouvoir faire face à la future crise économique. Il s’avère qu’actuellement les banques sont peu enclines à accorder des prêts.

En avril, le nombre de crédits immobiliers a chuté de 32 %, soit de 9,8 milliards d’euros selon la Banque de France. Un taux de production de nouveaux crédits immobiliers au plus bas depuis février 2016, essentiellement dû à un arrêt de l’activité. Les banques ont également développé une certaine réticence face aux investissements locatifs, il est nécessaire d’avoir de l’épargne conservée et des revenus suffisants pour faire face aux paiements des échéances en l’absence de locataires.

Les nouveaux critères de sélection :

  • La prise en charge des dossiers pour des projets de rachat de prêt a fortement diminuée.
  • Le financement des non-résidents et expatriés doit justifier d’une épargne disponible qui ne soit pas sur un support financier risqué et d’une épargne de précaution après projet.
  • Les méthodes de calcul de l’endettement ont évolué, certaines banques ne prennent plus en compte les bonus et d’autres ont décidé de pondérer les bonus à 50%.
  • Les restrictions sont plus élevées pour les salariés du tourisme, de la restauration, de l’événementiel et de l’aéronautique car les banques anticipent un risque accru de perte d’emploi.

Les chiffres clés :

  • 6,6% de demandes de prêts immobiliers ont été refusées contre 5,4% sur la même période l’année dernière.
  • Selon l’Observatoire Crédit Logement, sur décembre 2019 à février 2020, le nombre de prêts accordés a chuté de 13% par rapport à décembre 2018/février 2019.
  • En 2020, les banques ont annoncé des objectifs commerciaux inférieurs à 20%.

Et depuis quelques mois les taux de prêt immobilier augmentent à nouveau tout en restant relativement bas pour une période de relance économique. En effet, d’après l’Observatoire Crédit Logement CSA, le taux immobilier moyen est de 1.25 % en juillet 2020 alors que celui-ci était de 1,13% début 2020.

D’un autre côté, le taux d’usure qui venait durcir encore davantage la donne car si hier il était en baisse, aujourd’hui sa courbe s’est inversée et celui-ci augmente, c’est une bonne nouvelle car certains profils qui se retrouvaient exclus du crédit immobilier tels que les seniors, les personnes présentant un risque aggravé de santé et les personnes exerçant une profession à risque, sont à nouveau finançables.

Pour plus de renseignements sur l’évolution du secteur bancaire, n’hésitez pas à contacter nos experts.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.